Association Haute-Marne Enfants du Togo - Mairie, 52500 Corgirnon

Pour le développement de l'alphabétisation au Togo.

Retour au sommaire

Lu dans la Presse : "De la lumière pour étudier au Togo"

Le Rotary-club de Langres a remis un chèque de 5000 euros à l'association Haute-Marne Enfants du Togo, jeudi soir, lors de sa réunion hebdomadaire.

"Vous n'imaginez pas à quel point votre geste est important", a déclaré André Romano, président de l'association Haute-Marne Enfants du Togo.

La somme offerte par le Rotary va permettre de réaliser les travaux nécessaires à l'électrification d'un collège d'enseignement général, à Niamtougou, dans le Nord du Togo.

"Les quelque 200 élèves pourront aller en étude le soir faire leurs devoirs, c'est quelque chose d'énorme pour eux, et soyez sûrs qu'il y aura beaucoup de volontaires, il n'y aura pas besoin de les pousser."
Cette électrification aura aussi des conséquences sur la vie économique de tout un village. "Beaucoup de gens vont pouvoir se raccorder au réseau, il va y avoir de nouvelles constructions autour du collège : il ne sera plus isolé au milieu des cocotiers", a expliqué le président.

"On pense à eux"

L'argent versé provient de deux associations : le Rotary club de Langres et son homologue allemand Hanau-Maintal.
"La somme est conséquente, nous nous sommes donc associés à notre club contact en Allemagne", ont indiqué Jacky Gonçales, président du Rotary, et Oskar Rapp, responsable des relations internationales au sein du club langrois. André Romano a tenu à ajouter : "Les gens là-bas se considèrent comme oubliés. Grâce à votre action, ils vont se rendre compte que, même au-delà de la mer et du désert, on pense à eux. Ils en seront très fiers et très reconnaissants."

Le problème qui se pose désormais est que le collège va rapidement atteindre ses effectifs limites. "Nous allons devoir en construire un autre", avance le président de Haute-Marne Enfants du Togo, en souriant, "mais cela dépendra des aides qui nous seront accordées par les collectivités et les associations." L'appel est lancé.

Haut de page

Mentions légales